Sécurisez votre résidence secondaire grâce à un portail des alarmes

29 février 2016

En France, les cambriolages ne cessent d’augmenter. Les résidences secondaires, non habitées une bonne partie de l’année, constituent une cible privilégiée pour les cambrioleurs.

Au-delà de leur localisation géographique, ces logements ont la particularité d’être rarement occupées, justifiant la nécessité d’équiper votre résidence secondaire d’un système d’alarme fiable en permanence.

De nombreux moyens, plus ou moins élaborés, existent. Reste à savoir quel dispositif est le plus adapté pour votre habitation. Découvrez les procédés les plus efficaces pour sécuriser au mieux votre résidence secondaire.

Installer un kit alarme

Le dispositif de sécurité d’une résidence secondaire doit remplir les critères suivants : être contrôlable à distance, disposer d’éléments de détection efficaces et être opérationnel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il existe plusieurs types d’alarme et de système de surveillance mais les plus répandus sont :

Outre les alarmes, il existe également de nombreuses méthodes pour sécuriser son habitation.

Installer des protections techniques

Vous pouvez effectuer quelques travaux pour rendre votre résidence moins accessible à des cambrioleurs. Des solutions efficaces et souvent peu onéreuses existent pour sécuriser les différents points d’entrée d’une habitation :

Demandez conseil à un professionnel avant de vous lancer dans des travaux onéreux ou faites appel à un courtier de La Maison Des Travaux pour faire installer un système de sécurité adapté pour votre habitation. Il analysera vos besoins et la configuration de votre habitation et vous orientera vers des installateurs qualifiés qui pourront se déplacer sur place, définir la composition de votre kit d’alarme et procéder à son installation.

Nos derniers conseils et infos

rénovation énergétique résidence secondaire

La rénovation énergétique d'une résidence secondaire

Un certain nombre d'aides ont été mises en place par le gouvernement dans le cadre...

LIRE LA SUITE
S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER