Rénover le parquet du salon et miser sur le côté chaleureux

12 novembre 2015

Rien de mieux qu'un parquet pour créer une ambiance chaleureuse dans un salon. Son aspect authentique apporte en effet une touche naturelle et conviviale particulièrement agréable. Toutefois, à l'inverse du carrelage, le parquet s'abîme au fil du temps et des passages répétés, à tel point qu'une rénovation s'avère parfois nécessaire.

Quel type de parquet pour le salon ?

Selon qu'il est massif, contrecollé ou stratifié, le parquet du salon ne nécessite pas le même entretien, et ne peut également pas être rénové de la même façon.

Alors que le parquet massif est constitué du même bois sur toute l'épaisseur, le parquet contrecollé est composé de trois couches collées les unes sur les autres, la première étant en bois noble, la deuxième en bois plus tendre et la dernière en contreplaqué.

Quant au parquet stratifié, il est réalisé à partir de particules de bois surmontées d'une couche d'impression reproduisant parfaitement le bois.

Qu'il soit en chêne, en châtaignier ou en bois exotique, le parquet massif offre un cachet incomparable à un salon. Résistant à l'usure, il est aussi le plus cher et nécessite un savoir-faire concernant sa pose pour bénéficier d'un rendu optimal. La diversité des parquets contrecollés permet à chacun de trouver le style qui lui convient, même si la faible épaisseur de ce type de parquet lui confère une tenue dans le temps moins longue que le massif. Enfin, le stratifié est facile d'entretien et imite bien le bois. Il ne peut toutefois pas être poncé en cas d'impact et offre également une moins bonne résistance.

Les étapes d'une rénovation de parquet

Si le parquet massif peut parfaitement être rénové, le parquet contrecollé peut également faire l'objet d'une remise en beauté dans la mesure où la première couche est composée de bois noble.

L'objectif d'une rénovation de parquet est ainsi d'éliminer les défauts et de lui redonner une seconde jeunesse. Pour cela, il est nécessaire de réaliser un ponçage avant toute autre chose. Cette étape préalable est en effet indispensable et nécessite une attention particulière, car c'est d'elle que dépendra le rendu final.

Une fois nettoyé, poncé et dépoussiéré, il peut éventuellement être intéressant de vitrifier le parquet du salon afin de le protéger des agressions quotidiennes dues notamment aux passages ou encore aux impacts divers. A l'image du ponçage, la vitrification est une étape essentielle et doit par conséquent être réalisée avec la plus grande rigueur afin de procurer au parquet une résistance optimale. A noter qu'un parquet de salon peut également être ciré ou huilé.

Un entretien adapté à la finition

L'entretien des parquets vitrifiés est particulièrement simple. Un dépoussiérage régulier, au balai ou à l'aspirateur, accompagné d'un nettoyage à l'aide d'une chiffon humide suffisent en effet à le maintenir en état et à préserver son cachet.

Pour ce qui est des parquets huilés, la démarche est la même, à savoir dépoussiérage et nettoyage avec un textile humide. A noter toutefois que les parquets huilés peuvent être tachés. Il convient dans ce cas de poncer la zone concernée avant d'appliquer de l'huile. Il est par ailleurs recommandé de repasser une ou deux couches d'huile chaque année.

Quant aux parquets cirés, ils sont beaucoup plus exposés aux agressions et peuvent se tâcher nettement plus facilement, ce qui implique un ponçage local et l'application d'une couche de cire pour rénover la partie abîmée.

Si vous avez le projet de rénover votre parquet de salon, n'hésitez pas à faire appel à un courtier de La Maison Des Travaux. Il saura vous orienter vers un ou plusieurs artisans compétents.

Nos derniers conseils et infos

baies vitrées salon

Installer une baie vitrée dans le salon pour créer une nouvelle ambiance

L'apport de lumière offert par l'installation d'une baie vitrée dans un...

LIRE LA SUITE
revêtement cuir

Le revêtement en cuir pour les murs de son salon : l'idée chic et design

  Utilisé depuis la nuit des temps pour la réalisation de produits de...

LIRE LA SUITE
S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER