Le chaînage de murs, une opération cruciale pour renforcer les murs porteurs

31 mai 2016

La solidité d'une maison est avant toute chose liée à la solidité de ses murs porteurs. Et pour renforcer ces parois, rien de tel qu'un chaînage de mur. Comment réaliser un chaînage efficace ? Ce qu'il faut retenir sur le sujet.

Un chaînage de mur, pourquoi ?

Pour qu'une construction soit solide et, surtout, stable, elle doit comporter des armatures haute adhérence intégrées à un béton adapté, autrement dit un béton permettant de réaliser un coffrage performant et d'enrober efficacement les armatures. On parle alors de chaînages, lesquels sont reliés les uns aux autres par des équerres ou des boucles.

Il est à noter que ces chaînages peuvent être verticaux, horizontaux ou encore inclinés. Par ailleurs, la mise en œuvre de ces chaînages répond à la réglementation en vigueur visant à prévenir l'apparition de fissures et, ainsi, la sinistralité des constructions.

D'autre part, il est important de signaler que la réglementation en vigueur varie selon que l'habitation est située en zone sismique ou non sismique.

Chaînage vertical, horizontal et incliné

Les chaînages verticaux ont pour but de maintenir la solidité et la verticalité des murs porteurs d'une construction. Alors qu'ils ne devaient auparavant être réalisés que dans la hauteur du dernier étage, ils doivent désormais être réalisés sur toute la hauteur du bâtiment afin de garantir une solidité optimale.

Les armatures haute adhérence doivent ainsi être enrobées dans le béton au niveau des angles rentrants et des angles sortants, mais également autour des joints de fractionnement de la construction.

Les chaînages verticaux sont ensuite reliés aux chaînages horizontaux à l'aide d'équerres ou de boucles en forme de « U » dédiés à cette utilisation, dans le but de renforcer au maximum la stabilité du bâtiment.

Pour ce qui est des chaînages horizontaux des combles, il est à noter que lorsque les murs font plus de 60 centimètres de hauteur, les travaux doivent se terminer par un chaînage horizontal.

Enfin, un chaînage incliné est obligatoire lorsque la hauteur sous pointe du pignon du bâtiment est supérieure à 1,50 mètre.

Chaînage et zones sismiques

En raison du risque accru de fissures et de sinistralité en zone sismique, la réglementation est particulièrement exigeante concernant le chaînage de ces constructions. L'Eurocode 8 prévoit à ce titre des critères spécifiques concernant les chaînages verticaux et horizontaux.

Les chaînages verticaux doivent ainsi être positionnés de façon continue, depuis les fondations jusqu'aux combles. Plus précisément, ils doivent être réalisés notamment au bord de chaque ouverture de la construction, à l'intérieur du mur lorsque l'espacement entre les chaînages est supérieur à 5 mètres, ou encore à chaque intersection de murs.

Quant aux chaînages horizontaux, ils doivent être positionnés au niveau de chaque plancher, en couronnement des combles, au niveau des fondations, au niveau de l'appui d'une charpente, ainsi qu'au maximum tous les quatre mètres de hauteur.

Aussi, en raison de l'importance de réaliser des chaînages conformes à la réglementation afin de garantir à sa construction une stabilité maximum, nous vous invitons à prendre contact avec un courtier de La Maison Des Travaux. Il vous mettra en effet en relation avec un professionnel averti en mesure de vous accompagner dans la mise en œuvre de votre projet.

Nos derniers conseils et infos

fondation maison travaux maconnerie

Qu’est-ce que les fondations pour une maison ?

Le moment est enfin venu pour vous et votre famille de concrétiser votre projet de construction...

LIRE LA SUITE
S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER