Alors que la facture d'énergie d'une habitation constitue à l'heure actuelle une préoccupation majeure pour les ménages, il existe aujourd'hui des solutions permettant de conjuguer confort énergétique et maîtrise du budget. La chaudière biomasse fait partie de ces alternatives très intéressantes.

Chaudière biomasse : le fonctionnement
Le fonctionnement d'une chaudière biomasse repose sur l'utilisation d'une source d'énergie naturelle et renouvelable, à l'image par exemple des céréales, du colza, des graines de tournesol ou encore des pellets (granulés de bois). Parmi les combustibles utilisés pour chauffer une maison, voire pour générer de l'eau chaude sanitaire, le bois est le matériau le plus répandu. A la fois économique et écologique, il présente en effet de nombreux avantages et constitue le matériau plébiscité par de nombreux foyers.

Si la plupart des équipements sollicitent un seul combustible pour assurer leur fonctionnement, il est également possible d'opter pour une chaudière biomasse poly combustible qui, comme son nom l'indique, fonctionne avec plusieurs combustibles. Globalement, il convient de retenir qu'une chaudière biomasse offre de belles performances énergétiques, cela en étant respectueuses de l'environnement et du porte-monnaie.

Quels avantages ?
Incontestablement, l'atout principal d'une chaudière biomasse est sa capacité à produire un chauffage économique dans une maison, cela en raison du faible coût des combustibles utilisés pour son fonctionnement. Et au regard de la performance des chaudières disponibles sur le marché aujourd'hui, la  qualité du chauffage obtenu n'a d'égal que la maîtrise du budget énergie qu'elles offrent.
L'un des autres avantages de ce type de chauffage est son caractère écologique, les chaudières à granules possédant un faible impact environnemental.

Enfin, il est à signaler que certaines aides financières peuvent être octroyées dans le cadre d'un projet d'installation d'une telle chaudière, parmi lesquelles le crédit d'impôt, la prime énergie ou encore le prêt à taux zéro et certaines aides de l'ANAH.

Et les points faibles?
S'il fallait n'en citer qu'un, l'inconvénient majeur d'une chaudière biomasse serait peut-être son coût, lequel est en effet en moyenne de deux à deux fois et demi supérieur à celui d'une chaudière gaz. Toutefois, l'investissement de ce type d'installation est généralement rapidement amorti en raison de la performance générée.
Un autre point faible peut par ailleurs être lié à l'encombrement d'un tel dispositif, plus imposant il est vrai qu'un simple poêle à bois par exemple. De même qu'il convient de prévoir un espace de stockage pour les combustibles.
Toutefois, si le montant de l'investissement peut représenter un frein, il importe d'avoir une vision à moyen ou plus long terme, et d'envisager cette installation comme une véritable plus-value pour le logement.

 

Nous vous invitons à prendre contact avec un courtier de La Maison des travaux pour votre projet d'installation d'une chaudière à pellet. Vous pourrez ainsi être accompagné dans vos démarches et entrer