Vous avez pour vœux de refaire votre cuisine ? Dans ce cas, il faudra, en plus de choisir le type de mobilier, opter pour une implantation. Cuisine en l, en U, en îlot, en G… Oui, les propriétaires ont l’embarras du choix. Toutefois, certaines implantations conviennent davantage aux habitants que d’autres. Tout dépend de l’espace que vous avez à accorder à votre cuisine ainsi que vos souhaits en la matière. Alors, pour quelle implantation opter ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chacune ? Les réponses à toutes vos questions dans ce nouvel article de La Maison Des Travaux.

Zoom sur la cuisine aménagée en l

La cuisine en l (ou en ligne) est le plan le plus simple et le plus classique. Elle est particulièrement adaptée aux espaces petits et étroits. Le mobilier est placé contre un mur principal. Le plus grand généralement.

Quid des avantages ? Le mobilier standard s’adapte bien à la cuisine en l. Si vous disposez déjà de mobilier ou que vous souhaitez y consacrer un budget limité, cette implantation s’adaptera parfaitement à ces différentes contraintes. Discrète, la cuisine n’empiète pas sur le reste de l’espace. Pratique, les habitants ont accès aux différents éléments facilement.

Côté inconvénient, la cuisine en l renforce l’aspect couloir d’une pièce. Aussi, il n’y a, dans ce cas de figure, qu’un principal espace de travail, à l’inverse d’une cuisine en L, par exemple.

Pour minimiser ces aléas, il est recommandé de s’amuser avec les couleurs, le mobilier et les accessoires. Jouez avec les portes vitrées. Installez-en à quelques placards pour maximiser l’originalité. Dans la même optique, n’ayez pas peur d’agrémenter votre cuisine avec des bandes de couleur. À son tour, l’inox permet d’égayer ce type d’espace.

Focus sur le plan de cuisine face à face

Le plan de cuisine face à face, aussi connu sous le nom de cuisine en parallèle, est particulièrement adapté aux espaces fermés. Si votre cuisine se trouve dans une autre pièce, isolée du salon, le plan en face en face permet d’aménager de manière optimale et pratique la pièce dans son entièreté. Les deux parois sont exploitées. Les habitants disposent d’un plan de travail conséquent et agréable. Ces derniers peuvent rapidement mettre la main sur les aliments et sur les ustensiles de cuisine.

L’avantage principal de la cuisine en parallèle : celle-ci permet de respecter le triangle d’activité. De cette façon, les déplacements sont limités. La pièce entière n’étant consacrée qu’à la cuisine, les habitants peuvent multiplier les rangements.

Les inconvénients ? Ils sont peu nombreux. Voire inexistants. Cependant, ce type de plan ne séduira pas les adeptes de cuisine ouverte.

Le plan de cuisine en U

Amoureux de cuisine ouverte ? Le plan en U est fait pour vous ! De la même manière que les plans précédemment présentés, celui-ci exploite les murs de l’habitation. À la différence qu’ils sont, dans ce cas de figure, au nombre de trois. Aussi, libre à vous d’installer un îlot au centre de la pièce si le cœur vous en dit. D’ailleurs, cette dernière solution est recommandée lorsque les propriétaires disposent d’un espace conséquent.

Les inconvénients ? De la même manière que la cuisine en face à face, le plan en U n’en présente pas.

Pour ce qui est des avantages, ils sont identiques au plan en parallèle également : respect du triangle d’activité, nombreux rangements disponibles, accessibilité…

Le plan en L

Comme son intitulé le laisse comprendre, le plan de cuisine en L exploite deux murs du logement. Il est question ici du modèle le plus courant. Celui-ci convient notamment aux cuisines de taille moyenne, mais également aux grandes. Cependant, il est déconseillé aux habitants possédant une cuisine en couloir d’opter pour ce type de plan. En effet, les espaces configurés ainsi ne sont pas assez grands pour jouir d’une cuisine en L fonctionnelle et agréable.

Ici encore, le triangle d’activité est respecté. Les habitants peuvent facilement cuisiner, faire la vaisselle (ou installer un lave-vaisselle), ranger leur électroménager facilement. Les ustensiles s’attrapent rapidement et les déplacements se réalisent avec aisance. Autre avantage non-négligeable : le plan en L permet de jouir d’un espace de travail conséquent.

Lorsque la taille de la pièce le leur permet, certains particulièrement disposent une table à manger au cœur de leur aménagement.

De la même manière que ses homologues, le plan en L ne présente pas d’inconvénients.

Le plan de cuisine en îlot

La cuisine en îlot a la cote ces dernières années. Celle-ci est particulièrement adaptée aux grands espaces. L’îlot est, la majeure partie du temps, accompagné d’une cuisine en L ou en U. L’îlot devient, dès lors, un accessoire. Cependant, libre au propriétaire de l’équiper comme ils le souhaitent (avec des plaques de cuisine, un lave-vaisselle, des rangements, etc.)

L’îlot de cuisine est particulièrement apprécié des habitants qui souhaitent disposer d’un plan de travail conséquent. Aussi, ce type de cuisine confort à l’espace un style des plus contemporains.

Pour ce qui est des inconvénients, il faut noter que la cuisine en îlot peut être particulièrement compliquée à raccorder à la plomberie et / ou à l’électricité. Si vous souhaitez installer des plaques, un évier ou autre, il faudra prendre cet élément en compte. Dans le cas de l’évier, il se peut que l’artisan en charge des travaux se retrouve dans l’obligation de casser le sol. Si vous avez pour projet de faire cuire des aliments sur votre îlot, il sera judicieux d’opter pour une hôte de façon à minimiser la diffusion d’odeurs dans le restant du logement.

Vous l’aurez compris, la cuisine en îlot est un modèle agréable, moderne et pratique. Cependant, son installation peut engendrer des travaux supplémentaires.

Le plan de cuisine en G

À l’instar des plans en U, en L et de l’îlot, la cuisine en G se destine aux propriétaires adeptes de la cuisine ouverte. Le plan en G se traduit par une extension qui vient s’ajouter au plan en U. Le plan de travail est, de cette manière, prolongé. Particulièrement pratique pour les familles nombreuses ou pour les amoureux de cuisine en d’autres termes.

Le plan en G permet d’optimiser l’espace. Cependant, il convient davantage aux grandes pièces qu’aux petites.

D’ailleurs, la taille conséquente de ce type de plan peut représenter quelques inconvénients. Tout d’abord, les odeurs se propagent plus facilement. La nourriture étant préparée plus ou moins loin de la hôte. Pour pallier à ce problème, il est recommandé d’investir dans une hôte performante. Cependant, préférez un produit qui émet un minimum de décibels pour ne pas être gêné lorsque dans le salon ou dans une autre pièce qui juxtapose la cuisine.

Autre inconvénient à dénoter : le désordre. En effet, plus l’espace de travail est conséquent, plus nous avons tendance à nous étaler. Dans le cas d’une cuisine ouverte, ce désordre peut rapidement gêner les habitants. Celui-ci étant, notamment, visible du salon. C’est pourquoi certains propriétaires optent pour un bar légèrement plus haut que l’aménagement initial. Le but : dissimuler ce fameux désordre et séparer visuellement les deux espaces l’un de l’autre.

Choisir l’implantation de sa cuisine est loin d’être une tache des plus simples. En effet, tout dépend de l’espace qu’on peut / veut accorder à sa cuisine, mais également de ses propres préférences en la matière. La Maison Des Travaux et ses courtiers mettent toutes leurs compétences à votre disposition pour vous aider à créer une cuisine qui vous ressemble et qui répond à vos besoins.