Écologique, économique, esthétique, source de confort... La cheminée possède de nombreux avantages. Des avantages qui séduisent les particuliers, de plus en plus nombreux à vouloir s'approprier ce mode de chauffage d'antan. Cependant, avant de passer à la phase installation, il est nécessaire de se poser un certain nombre de questions : où puis-je construire ma cheminée ? Est-ce je compte installer un poêle à bois, à granulés ? Les réponses à ces interrogations vous permettront de dessiner les contours de votre projet et de vous intéresser aux règles qui vous concernent directement. Quoi qu'il en soit, avant d'entamer la construction de sa cheminée, il est nécessaire de prendre connaissance des distances à respecter en la matière, de la réglementation concernant les fumées, mais aussi des interdictions. Alors, comment construire une cheminée chez soi tout en restant dans le cadre de la loi ? La réponse à cette question dans ce nouvel article de La Maison Des Travaux.

 

Cheminée législation : zoom sur les normes NF et CE

Le législateur a déterminé des règles permettant aux propriétaires de faire construire une cheminée tout en assurant la sécurité des habitants. Ces normes NF et CE englobent des directives qu'il est nécessaire de suivre. Nous vous le disions en début d'article : les règles peuvent varier en fonction du type d'installation : cheminée ouverte, insert, poêle à granulés, etc. Quoi qu'il est soit, le particulier faisant construire une cheminée devra choisir de l'adosser à un mur isolé avec des panneaux de laine de roche. Qui plus est, le sol fait aussi l'objet d'une réglementation. En effet, le matériau sur lequel la cheminée sera posée se devra d'être incombustible. Pour ce qui est de la hotte, celle-ci devra être entourée d'un caisson isolé, là encore, avec de la laine de roche. Toujours concernant la hotte, celle-ci doit être munie de grilles de ventilation.

Et le conduit dans tout ça ? Une cheminée aux normes doit être équipée d'un conduit en mesure d'assurer un tirage efficace et suffisant pour assurer le fonctionnement de l'ensemble. Mais avant d'aller plus loin, qu'est-ce que le tirage ? Ce terme qualifie le déplacement d'air ou encore du gaz à combustion. Le tirage part du bas de la cheminée pour remonter vers l'ouverture du toit. À savoir que plus les fumées sont froides, plus celles-ci auront tendance à monter lentement. Vous l'aurez compris, il est, de ce fait, indispensable que le conduit soit étanche, ceci afin de réduire à néant les risques d'intoxication ; le monoxyde de carbone étant une substance des plus dangereuses.

Toujours dans le cadre des normes de sécurité cheminée,  il est nécessaire que le conduit soit en mesure de résister à la corrosion, mais aussi à des températures très élevées. Si ces éléments peuvent paraître évidents de premier abord, il est hautement conseillé de vérifier les performances du produit avant de passer à l'achat de celui-ci. En effet, tous les conduits ne se valent pas. Qui plus est, plus la cheminée sera utilisée, plus les particuliers que vous êtes auront intérêt d'opter pour un conduit résistant.

Côté installation, le conduit devra être posé de manière à demeurer stable en toutes circonstances. Aussi, il est nécessaire de faire ramoner sa cheminée, une à deux fois par an, par un professionnel.

 

Réglementation cheminée voisinage : quid des fumées ?

La sortie de la cheminée se trouvant sur la toiture de l'habitation se doit de mesurer au moins 40 cm de haut. L'objectif étant ici de minimiser les gênes causées par les fumées et assurer un confort au voisinage, qui ne doit pas être impacté par les fumées de cheminée. Qui plus est, les propriétaires devront protéger cette sortie à l'aide d'un chapeau conçu à cet effet. Dans cette même optique, la sortie de la cheminée devra se trouver à 8m, minimum, de la cheminée voisine.

 

Feux de cheminée interdiction : que dit la loi ?

Nombreuses sont les rumeurs qui circulent à ce sujet. Ainsi, nombreux sont les propriétaires à disposer d'une cheminée à foyer ouvert et à ne jamais s'en servir. Alors, que dit la loi à ce sujet ? La première étape consiste à se rapprocher des services de la mairie de sa commune pour connaître les dispositions spécifiques liées aux feux de cheminée. Il va de soi que la réglementation sera plus stricte dès lors que l'on réside dans une grande ville. Certaines communes fixent un nombre de ramonages annuels obligatoire. D'autres limitent l'utilisation de la cheminée à certaines périodes de l'année, telles que l'automne et l'hiver. Le règlement sanitaire de la ville détaille les différentes règles à respecter en la matière.

Dans le cadre d'un immeuble, les propriétaires sont soumis à la réglementation établie par le syndic. Ainsi, il est nécessaire de consulter le règlement de la copropriété pour savoir si les feux de cheminée sont autorisés.

 

            Loi cheminée : zoom sur le cas particulier de l’Île-de-France

En l’Île-de-France, la réglementation est bien plus stricte. Qui plus est, elle varie en fonction du type de cheminée. Dans ce cadre, il est interdit de se chauffer principalement avec une cheminée à foyer ouvert. Dès lors, il sera nécessaire de s'équiper d'un poêle à bois ou encore d'un dispositif à granulés. Le législateur requiert qu'une protection soit installée devant les flammes. Mais ce n'est pas tout. Pour peu que les habitants décident d'opter pour une cheminée à foyer fermé, il faudra que le dispositif utilisé respecte un certain nombre de conditions environnementales.

 

Installer une cheminée : tour d'horizon du crédit d'impôt

Si les réglementations peuvent paraître nombreuses de premier abord, il faut savoir que les fabricants font en sorte de mettre à disposition des produits qui respectent au mieux les normes imposées par le gouvernement. Gouvernement qui, dans ce cadre, délivre des aides aux ménages qui font le choix de se chauffer au bois ou aux granulés. En effet, les propriétaires peuvent, ainsi, profiter du crédit d'impôt. Le CITE, de son nom, permet aux habitants de se voir rembourser 30 % du coût de leur cheminée. Néanmoins, pour en profiter, il sera nécessaire d'installer une cheminée à foyer fermé. L'habitation devra être construite depuis plus de deux ans et l'installation du dispositif réalisé par un artisan Reconnu garant de l'environnement.

Vous l'aurez compris, les règles liées à la construction d'une cheminée sont nombreuses. Cependant, cela ne signifie pas qu'il faut tirer un trait sur son projet. Loin de là. À cette fin, il suffit simplement de s'entourer de professionnels spécialisés dans le domaine.

La Maison Des Travaux et ses courtiers, vos partenaires construction et rénovation, vous accompagnent dans votre projet, vous informent sur les règles en la matière et mettent à votre disposition les professionnels les plus compétents de votre région. Contactez-nous dès à présent.