50% des incendies domestiques sont liés à des défaillances électriques. Ce chiffre des plus conséquents souligne la nécessité de veiller à la bonne installation de son système électrique, mais aussi au respect des normes. Le but : assurer pleinement sa sécurité, celle de sa famille et de ses proches. Cependant, à chacun son métier. Seuls des professionnels du secteur sont en mesure de réciter sans faute les réglementations en la matière. Cependant, connaître les normes à respecter en matière d'électricité, et plus particulièrement pour sa salle de bains, permet de minimiser les risques d'accident et de donner la possibilité à tous les habitants, petits et grands, de profiter de leur salle d'eau en toute tranquillité. À noter que la salle de bains et l'un des endroits les plus dangereux en termes de risques électriques. L'eau, conducteur de référence est omniprésent. Alors, quelles sont les normes de sécurité électrique d'une salle de bains ? Réponse à cette question dans ce nouvel article.

Normes de sécurité salle de bains : zoom sur les quatre volumes

Premièrement, il faut savoir qu'une salle de bains est régie par la norme NF C 15-100. Cette dernière concerne toutes les installations électriques d'un local d'habitation. Vis-à-vis de cette norme, la salle de bains, elle, se divise en quatre volumes bien distincts. À chaque volume un chiffre / une dénomination qui lui est propre.

Le volume caché. Celui-ci désigne l'espace qui se trouve en-dessous de la baignoire ou encore du receveur de douche. Dans ce dernier cas de figure, une trappe doit exister pour rendre l'espace en question accessible.

Le volume 0. Il est question ici de l'espace intérieur du receveur ou de la baignoire. Vous avez une douche à l'italienne ? Dans ce cas, la partie au sol dans son entité est considérée comme volume 0.

Le volume 1. Cette désignation caractérise l'espace se trouvant au-dessus de la baignoire et / ou du bac de douche. Tous les éléments se trouvant dans cet espace et à 2,25 mètres de hauteur dans cette même zone font partie du volume 1.

Le volume 2. Ce dernier volume désigne tous les éléments se trouvant à 60 cm autour du volume 1. Partie haute comprise.

Salle de bains sécurité : quels équipements pour quels volumes ?

Les normes électriques françaises définissent les volumes au sein desquels les équipements électriques peuvent être installés. À chaque dispositif, un volume qui lui est propre.

Le législateur interdit à quiconque d'installer des éléments électriques au sein du volume caché et du volume 0. En effet, l'eau étant abondante dans ces zones et le risque d'électrocution, lui, très élevé. Font exception à cette règle les baignoires à bandeaux lumineux ou certaines baignoires balnéo qui sont pré-équipées de dispositifs électriques. Des dispositifs parfois nécessaires à leur mise en marche ou intégrés aux baignoires comme éléments décoratifs.

Au sein du volume 1 peuvent être installés les interrupteurs et les luminaires. Cependant, notez que ces derniers doivent être alimentés en TBTS et ne doivent pas dépasser une puissance de 12 volts. Ont aussi leur place dans le volume 1 les canalisations électriques, les chauffe-eaux instantanés et à accumulation. Toutefois, ces derniers doivent être horizontaux, de classe 1 et protégés par DDR 30mA.

Le volume 2 pourra, quant à lui, accueillir, en plus des équipements du volume précédent, les fameuses prises à rasoir, jusqu'à 50 VA et protégées TRS. Les chauffe-eaux verticaux sont autorisés ici, de la même manière que les armoires de toilette de classe 1.

Finalement, vous pourrez fixer dans ce volume 2 vos appareils de chauffage et d'éclairage de classe 2. Le nécessaire pour éclairer une salle de bains en bonne et due forme en d'autres termes. Finalement, libre aux propriétaires d'installer un chauffage au sol avec protection DDR 30 mA s'ils le souhaitent.

« Et au-delà de ces différents volumes, que suis-je autorisé à faire et à installer ? » La réglementation s'arrête après ces périmètres. Ce qui signifie que vous êtes libre d'équiper le restant de l'espace avec des interrupteurs, des prises de courant, votre lave-linge, etc.

Nous vous le disions en début d'article : les normes électriques sont spécifiques et connues par les professionnels du milieu. Il s'avère, bien souvent, complexe pour un particulier lambda d'assimiler toutes les réglementations électriques en un temps restreint. Qui plus est, savoir les adapter à chaque cas de figure qui se présente, notamment dans le cadre d'un projet de rénovation, s'avère d'autant plus complexe. Aussi, l'électricité d'une salle de bains doit être réalisée dans les règles de l'art pour protéger correctement tous les habitants d'un même logement.

Ainsi, La Maison Des Travaux se met à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet d'aménagement de salle de bains. Contactez l'un de nos courtiers dès à présent pour trouver les meilleurs professionnels de votre région.