Comment isoler au mieux les ponts thermiques d'un bâtiment ?

10 novembre 2016

Courant d'air, augmentation de chauffage, facture énergétique élevée, déperdition de chaleur, condensation... Les ponts thermiques sont à l'origine de nombreux désagréments. Alors, comment faire pour garder nos précieuses calories au sein de nos habitations, notamment à l'approche de la période hivernale ?

Détecter les ponts thermiques

La première étape pour se débarrasser de ses problèmes de déperdition de chaleur : détecter les ponts thermiques. À cette fin, trois solutions. La première consiste à repérer les moisissures qui se déploieraient sur les murs du bâtiment. En effet, champignons et autres pourritures dénoncent souvent un problème d'isolation et de pont thermique. La seconde solution : déceler les courants d'air. Portes, fenêtres, planchers... Les anciens bâtiments sont loin d'être tous aux normes. Les menuiseries, pas toujours très isolantes, requièrent parfois d'être changées pour pallier aux problèmes de rupture de pont thermique.

La troisième solution, bien plus drastique celle-ci, repose sur la thermographie. Le principe : l'utilisation d'un appareil qui localise les fuites de chaleur en deux temps trois mouvements. Les plus petites déperditions sont détectées et peuvent, en résultat, être traitées.

Pont thermique : les solutions

Une fois les ponts thermiques de détectés, il ne reste plus qu'à y remédier.

Comme nous vous le disions plus haut, les anciennes bâtisses souvent mal isolées. Si les déperditions de chaleur proviennent des murs, il est recommandé d'envisager une isolation extérieure. À noter que les professionnels recommandent cette solution pour mettre un terme à la plupart des problèmes de ponts thermiques. Si ce sont les menuiseries qui posent problème (vitrage simple, ossature des fenêtres en bois, âge et/ou qualité du plancher) il faudra remplacer par du neuf ou par des dalles flottantes si les ennuis proviennent de sous vos pieds. D'ailleurs, si vous vous lancez dans des travaux de rénovation conséquents, nous vous conseillons de faire poser des rupteurs de pont thermique. « Un rupteur de pont thermique ? Kézako ? » Il s'agit d'un dispositif qui se pose au niveau des jonctions entre dalle et façade et/ou entre dalle et balcon. Le but : réduire de manière conséquente les pertes de calories. Les gains de chaleur sont importants.

Et le prix dans tout ça ?

Le prix pour se débarrasser de ses ruptures thermiques varie en fonction des travaux nécessaires. La mise en place d'un rupteur thermique ou l'isolation d'une maison entière reviendront, évidemment, bien plus cher que le changement d'une fenêtre. Cependant, l'État accorde de nombreuses aides financières aux personnes souhaitant réaliser des travaux d'isolation. Crédit d'impôt, primes régionales, primes de l'ANAH, l'éco-prêt à taux zéro... Renseignez-vous sur vos droits !

Projet d'isolation, problèmes de ruptures thermiques, chantier de petite ou de grande ampleur... Pas toujours facile de savoir par où commencer ni quels travaux lancer. C'est pour cette raison que les courtiers de La Maison Des Travaux se tiennent à votre entière disposition. N'hésitez pas à prendre contact avec un de nos courtier en travaux pour étudier votre projet et vous trouver les bons artisans.

Nos derniers conseils et infos

isolation acoustique et phonique

Quel type de cloison pour une bonne isolation acoustique et thermique ?

Travaux de rénovation ? De construction ? Quel que soit votre cas, une bonne isolation...

LIRE LA SUITE
Isolation thermique

Quel isolant thermique choisir pour sa maison ?

Rénovation ? Construction ? Quel que soit le projet des particuliers, des travaux...

LIRE LA SUITE
isolation phonique d'un mur mitoyen

Réaliser l'isolation phonique d'une cloison mitoyenne

Que vous viviez en appartement ou en maison, les bruits émanant de vos voisins mitoyens peuvent...

LIRE LA SUITE
isolation plancher combles

Isoler le plancher des combles de façon optimale

Les acheteurs immobiliers sont particulièrement friands des habitations dotées de combles....

LIRE LA SUITE
S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER