Faire bâtir votre maison domotique et ultra connectée

maison domotique
installation domotique

Construction de maison domotique : l’anticipation comme clé de réussite

À l’heure où un nombre croissant de ménages français rêve d’une maison intelligente, il est bon de savoir qu’anticiper son installation domotique dès la construction du bien est essentiel. Voici d’ailleurs les différents points à prendre en compte pour atteindre cet objectif.

Une installation domotique implique deux principales étapes : la réalisation d’une installation électrique adaptée et l’achat des divers équipements connectés.

Aussi, lorsque vous décidez de construire une maison domotique, il est primordial d’anticiper la première et de l’intégrer totalement au cahier des charges que devra faire respecter scrupuleusement le maître d’œuvre tout au long du chantier.

En effet, en prévoyant les emplacements des interrupteurs et prises et en faisant réaliser le pré-câblage de votre maison domotique dès sa construction, vous vous éviterez bien des travaux ultérieurs qui, dans certains cas, peuvent être très importants.

installation domotique de la maison

Domotique en construction : ce qu’il faut absolument prévoir

Pour mener à bien votre projet de construction de maison domotique, l’anticipation est donc la clé, mais concrètement qu’est-il indispensable de prévoir ?

Eh bien, il va falloir que vous soyez capable de vous projeter dans votre futur lieu de vie afin de penser l’installation domotique de la maison de sorte qu’elle réponde réellement à vos besoins. À vous donc de définir les équipements connectés dont vous aimeriez disposer, mais aussi leur emplacement dans le logement lorsque ce dernier sera définitivement aménagé.

Grâce à ses précieuses informations, il sera envisageable de faire construire sa maison en prévoyant diverses contraintes :

Le passage des câbles Hi-Fi pour le home cinema, des câbles du système d’alarme vers les capteurs de mouvement ou encore des câbles Ethernet doit être anticipé. Il peut être prévu dans les plinthes afin de ne pas laisser les câbles apparents tout en conservant un accès simple à ces derniers Les boîtes d’encastrement pour la pose des prises et des interrupteurs doivent avoir une profondeur minimale de 50 mm (l’idéal étant 60 mm) afin de permettre l’installation des modules domotique Les interrupteurs peuvent nécessiter un branchement neutre pour la simple alimentation du moteur domotique comme par exemple pour un volet roulant.

Bien évidemment, pour contourner une bonne partie de ces contraintes, vous pouvez privilégier une solution sans-fil au modèle filaire. Si la sécurité de l’installation est moindre, vous risquez aussi de faire face à de nombreuses incompatibilités de matériel, les protocoles étant souvent différents d’un constructeur d’équipement à l’autre.

La construction d’une maison domotique est un fabuleux projet et l’erreur à ne pas commettre est de penser que la dimension domotique sera à considérer une fois le bien bâti. Aussi, le cahier des charges de construction doit définir les contraintes majeures à prendre en compte en vue de l’installation et du raccordement des différents équipements connectés.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER