Agrandir sa maison implique un certain nombre de points à définir et anticiper avant les travaux, à l'image notamment du dispositif de chauffage. La solution de chauffage adoptée pour l'extension peut en effet impacter les travaux. D'où l'importance de faire le point sur ses attentes en amont.

Le raccordement électrique

La création d'une ou plusieurs pièces nouvelles dans une habitation, que ce soit une extension en hauteur ou latérale, est synonyme dans tous les cas d'un raccordement électrique à l'installation existante. Cela signifie qu'il convient de réaliser une extension tableau électrique afin de pouvoir disposer d'un confort électrique optimal, autrement dit adapté à l'usage de la pièce et aux besoins de ses occupants.

Cette extension électrique peut par ailleurs permettre la mise en place d'un système de chauffage nécessitant un raccordement à l'installation électrique principale, parmi lesquels un plancher chauffant ou encore un poêle à bois ou à granulés.

L'installation d'une rallonge électrique prend ainsi des allures de pré-requis lors de la réalisation d'une extension, cela quel que soit le mode de chauffage souhaité.

Plutôt poêle ou cheminée?

Contrairement à la cheminée, qui réclame la réalisation de travaux de maçonnerie plus ou moins conséquents, le poêle présente l'avantage d'être facile et rapide à installer. Particulièrement tendance ces dernières années, il s'intègre par ailleurs parfaitement avec tous les styles d'intérieur en raison de la gamme très étendue de modèles disponibles sur le marché. Les poêles sont en effet aujourd'hui esthétiques et modernes, voire design, mais peuvent également revêtir un aspect plus rustique et ainsi s'harmoniser idéalement avec une extension classique. On peut en outre préciser que le poêle est facilement démontable, à l'inverse d'une cheminée que l'on peut difficilement envisager de transporter avec soi en cas de déménagement par exemple. Certains préfèreront néanmoins le côté chaleureux et authentique de la cheminée.

Dans les deux cas, cheminées ou poêles, l'installation de ce mode de chauffage exige un système d'évacuation des fumées, à prévoir par conséquent avant la réalisation des travaux d'agrandissement.

Et... chauffage au sol ou pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur peut se révéler suffisante pour chauffer une extension, la production de chaleur dépendra bien sûr du modèle de pompe et de sa performance, mais aussi de la rigueur (ou non) des hivers selon l'implantation géographique de l'habitation. Il faut ainsi savoir que la pompe à chaleur peut se brancher directement sur une pompe à chaleur déjà existante, ou être installée en mono-split, autrement dit uniquement pour la partie ajoutée à la maison, cela avec une unité posée à l'extérieur.

Quant au chauffage au sol, il s'agit là aussi d'une option à prendre en considération au regard de la qualité de chauffage offerte à ce jour, mais aussi de la discrétion de ce système qui n'empiète pas sur la surface habitable de l'extension.

Aussi, nous vous invitons à faire le point avec un professionnel compétent avant de vous engager dans la réalisation de votre projet d'extension, cela afin de déterminer notamment le dispositif de chauffage que vous souhaitez installer dans la ou les nouvelles pièces créées. Vous pouvez dans cette optique prendre contact avec un courtier de La Maison des travaux, lequel sera en mesure de vous orienter vers un professionnel en mesure de vous accompagner.