Surélever son logement est un choix réalisé par de nombreux particuliers qui souhaitent gagner des mètres carrés sans pour autant déménager. Cette opération permet de pousser les murs et de créer des pièces supplémentaires rapidement. Cependant, ce type de réalisation n'est pas anodin. Un projet de surélévation peut être source d'erreurs au vu de sa complexité et des nombreuses étapes dont il se compose. Alors, comment faire pour ne pas tomber dans les pièges de la surélévation ? Il suffit de les connaître ! Zoom sur les erreurs à éviter dans ce nouvel article de La Maison Des Travaux.

Erreur n°1 : mal définir ses besoins et son projet

Si vous souhaitez vous tourner vers la surélévation, cela signifie que l'espace vous manque. Néanmoins, avant de ce lancer dans ce type de projet, il se révèle indispensable de définir son projet en bonne et due forme. Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement ? En clair, il faudra minutieusement lister ses besoins et ses envies de manière à définir la taille de sa surélévation et les différentes pièces. Souhaitez-vous jouir d'une salle de bains supplémentaire ? De chambres d'amis ? D'un bureau ? Demandez-vous à quoi servira cette surélévation maison de façon à économiser du temps et de l'argent. Et oui, car mieux votre projet sera défini, plus vous serez à même de faire des économies en termes de matériaux. Qui plus est, définir soigneusement ses besoins évite de construire des pièces superflues.

Erreur n°2 : laisser de côté les démarches administratives

Rehausser une maison entre dans le cadre de la construction. Et qui dit construction dit, obligatoirement, démarches administratives. Les règles sont strictes en la matière. C'est pourquoi il est indispensable de prendre connaissance du Plan local d'urbanisme (PLU) avant de se lancer. À savoir que les surélévations réalisées en zone urbaine doivent, la majeure partie du temps, faire l'objet d'une déclaration préalable de travaux. Les surélévations de plus de 40 m² doivent, quant à elles, faire l'objet d'une demande de permis de construire maison. Qui plus est, si la taille de la surélévation dépasse 170 m², les particuliers seront dans l'obligation de faire appel aux services d'un architecte. Vous l'aurez compris, la réglementation surélévation maison est très rigide. Il est indispensable d'être des plus rigoureux pour ne pas voir les travaux arrêtés en plein milieu. Pour une sécurité et une tranquillité d'esprit maximales, il est fortement recommandé de demander une attestation de non-contestation aux services de l'urbanisme, au maximum, trois mois après la fin des travaux. Les particuliers devront, également, penser à remplir une déclaration d'achèvement de travaux.

Erreur n°3 : penser sa surélévation comme une entité indépendante du logement

Rehausser une maison signifie que vous allez l'agrandir et non que vous allez construire un espace indépendant du reste du logement. C'est pourquoi il est primordial de penser l'habitation dans son ensemble et de faire en sorte que cet agrandissement épouse, en termes de style, le reste du logement. De la même manière, il faudra penser à harmoniser la nouvelle façade avec l'existante. S'il s'avère complexe, voire impossible, de concilier l'ancien et le nouveau, une réorganisation globale de l'espace devra être envisagée. Cet aspect est d'autant plus important car la surélévation vient, parfois, s'ajouter longtemps après la construction du logement. Les décalages en termes de fonctionnalité et d'esthétique sont à prendre en compte. C'est pourquoi il est hautement recommandé de s'entourer des bons professionnels de façon à obtenir le résultat final espéré.

Erreur n°4 : sous-estimer le budget de son projet

C'est un fait : la surélévation de maison est un investissement à part entière. Le bien-être et le confort des habitants dépendent de la qualité de l'agrandissement. C'est pour cette raison qu'il est fortement recommandé de ne pas sous-estimer le budget. Les propriétaires pourraient, dès lors, être amenés à faire des concessions importantes. Des concessions qui impacteraient leur projet originel. Qui plus est, une surélévation de maison peut être source d'imprévus. Des travaux supplémentaires qui ont, bien évidemment, un coût. Pour être en mesure d'assumer pleinement ces coûts supplémentaires potentiels et pour donner vie au projet initial, il est avisé de voir plus large en termes de budget.

Erreur n°5 : ne pas mettre son voisinage dans la boucle

Un projet de surélévation engendre des travaux d'ampleur qui peuvent être source de gêne pour le voisinage. Qui plus est, la nature des travaux peut l'inquiéter. Finalement, il faut savoir que le PLU impose, là aussi, des règles en termes de distances entre les nouvelles constructions et les existantes. Pour minimiser les problèmes éventuels, il est recommandé de se rapprocher de ses voisins et de leur faire part du projet de surélévation. Il s'agit de leur délivrer des informations sur les gênes occasionnées, sur la durée des travaux, sur la nature des travaux qui seront réalisés, etc... L'objectif étant de les rassurer de manière à minimiser les problèmes et à conserver de bonnes relations.

Erreur n°6 : ne pas prendre le temps de se pencher sur les matériaux

Les particuliers que vous êtes auront à choisir les matériaux pour leur agrandissement parmi une farandole de différents produits. Cette étape est primordiale, car elle va avoir un impact, positif ou négatif, sur le bien-être des habitants, mais également sur les factures énergétiques à venir. Là encore, il est indispensable de prendre le temps de lister ses envies, ses besoins pour choisir les matériaux les plus adéquats. Il va de soi qu'il est recommandé d'opter pour des matériaux écologiques et sains de façon à minimiser sa consommation énergétique et préserver la santé des habitants.

Vous l'aurez compris, un projet de surélévation comprend de nombreux aspects qu'il est indispensable de prendre en compte pour obtenir un résultat final à la hauteur de ses attentes. L'expertise et le savoir-faire de professionnels sont de réelles plus-value dans le cadre de ce type de projet. Loin d'être une dépense superflue, leur intervention est source d'économies. Ils permettent de minimiser les erreurs de parcours et d'optimiser la construction en termes de confort.

La Maison Des Travaux et ses courtiers se tiennent à votre disposition pour vous guider et vous accompagner tout au long de votre projet de surélévation maison.