Maximiser la sécurité des habitants, harmoniser l'esthétique de la maison, optimiser l'espace de l'habitation... Les raisons de vouloir changer son escalier sont plurielles. Cependant, ne change pas un escalier qui veut. En effet, il s'agit là d'un travail technique qui requiert des compétences des plus spécifiques. Un escalier mal installé / conçu peut représenter un véritable danger pour les utilisateurs. Qui plus est, il sera source de dépenses supplémentaires. Dépenses qui auraient pu être évitées grâce à une installation réalisée dans les règles de l'art. Alors, comment changer d'escalier ? Quel type d'escalier choisir ? Les réponses à toutes vos questions dans ce nouvel article de La Maison Des Travaux.

 

Remplacer escalier intérieur : s'adapter à l'existant

La première étape d'un projet de remplacement d'escalier consiste à choisir son nouveau dispositif. Celui-ci devra répondre à vos envies, à vos besoins, mais aussi être sélectionné de façon à s'adapter aux contraintes de l'espace qui lui est accordé.

 

Tout d'abord, il est nécessaire de sélectionner le matériau avec lequel vous souhaitez que votre escalier soit conçu. Sachez que le bois, en plus d'être un matériau chaleureux, est des plus modulables. Il sera facile pour les professionnels en charge du chantier de travailler le bois de façon à ce qu'il épouse vos souhaits et les contraintes de l'espace.

 

Pour celles et ceux qui souhaitent doter leur habitation d'un style moderne et chic à la fois, il est conseillé de se tourner vers le métal. Sachez néanmoins qu'il sera bien moins malléable que le bois. Ainsi, les plans réalisés et nécessaires à sa conception devront être des plus précis. Les escaliers standards en métal seront davantage adaptés aux espaces qui ne sont pas contraints par des questions de superficie et de mètres carrés.

 

Les amoureux de verre peuvent laisser s'exprimer leur créativité et choisir d'incruster du verre dans leur support inox. Le verre peut aussi bien se retrouver dans les marches, le garde-corps que dans l'un des paliers de l'escalier. Une touche contemporaine qui ne manquera pas de sublimer l'ensemble en bonne et due forme.

Pour les puristes, il est également envisageable de construire un escalier entièrement fait de verre. S'il sera des plus esthétiques, il faut savoir que le coût de l'escalier en verre est plus élevé que les autres matériaux avec lesquels il est possible de le construire.

 

La pierre naturelle, quant à elle, apporte un charme incontestable à un logement. Si elle dégage une classe sans pareille, il faut aussi garder en tête que ce matériau a un prix. Cependant, sa qualité n'est plus à prouver. En effet, la pierre naturelle est connue pour être bien plus résistante et durable que les autres matériaux. Néanmoins, veillez à ce que la pierre sélectionnée par vos soins ne soit pas trop lisse, de façon à minimiser les risques de glisse et de chutes.

 

À son tour, le béton s'invite de plus en plus au sein de nos habitations. Moderne, il permet de donner vie à une panoplie d'envies en termes d'escaliers. Les finitions sont également particulièrement nombreuses : lisse, sablé, poli, lessivé... Le choix est vôtre.

L'escalier en béton peut également être recouvert de carrelage, de moquette, de bois... Il peut aussi être peint. Vous l'aurez compris, le béton offre une farandole de possibilités en termes de formes et de design.

 

Finalement, le synthétique intégral est réputé pour sa durabilité. Ce matériau est constitué de minéraux, de polymère acrylique et de pigments. Qui plus est, il se décline sous une panoplie de couleurs. Les joints de l'escalier ne sont pas visibles. De plus, sa surface n'est en rien poreuse. De ce fait, il se révèle extrêmement facile à entretenir.

Le principal inconvénient de l'escalier en synthétique intégral : celui-ci est particulièrement sensible aux rayures.

 

            Remplacer escalier extérieur ou intérieur : l'importance d'élaborer des plans précis

L'escalier et son installation doivent faire l'objet d'un plan réalisé avec minutie de manière à ce que l'escalier en question s'imbrique avec précision dans l'espace qui lui est accordé. La méticulosité accordée à la réalisation des plans est d'autant plus importante dès lors que l'espace réservé au futur escalier est réduit. Remplacer un escalier droit par quart tournant, remplacer escalier colimaçon,  remplacer un escalier trop raide ou encore modifier escalier droit en quart tournant sont d'autant de choix et d'envies qui nécessitent un maximum de précision.

 

Remplacer escalier bois, béton : zoom sur les différentes étapes

Une fois le nouvel escalier choisi, vient le moment de l'installer. Mais avant, il sera nécessaire de démonter / démolir l'escalier qui est préalablement en place, si escalier il y a. Les escaliers les plus simples à démonter se révèlent être ceux en bois. Ils peuvent être découpés à la guise des professionnels de façon à être évacués en toute simplicité.

 

Vient ensuite le moment de définir le périmètre des travaux. Ce périmètre sera uniquement réservé aux personnes / professionnels en charge de l'installation de l'escalier.

Il faudra également penser à protéger correctement les meubles de la maison ainsi que les différentes pièces de la poussière. En effet, la poussière a tendance à s'infiltrer dans le moindre des recoins. S'en débarrasser peut être un véritable casse-tête. Dans ce cadre, il est également envisageable de poser des cloisons temporaires de manière à séparer la zone de travail des autres pièces.

 

Tout est prêt ? Dans ce cas, il est temps de passer à la pratique ! Les professionnels en charge de remplacer un escalier en bois ou autre commenceront par reprendre une dernière fois les mesures de l'emplacement avant de poser le support de sol de la colonne centrale. Viendra ensuite le moment de préparer les différents composants de l'escalier avant de fixer le support de la marche palière. La colonne centrale sera ensuite visée ; les marches assemblées à la colonne ; la marche palière fixée. Les artisans se chargeront ensuite de poser les colonnes des marches, la rampe, la balustrade de palier puis de monter les câbles métalliques de la rambarde.

 

Dans le cas d'un escalier béton, celui-ci sera moulé progressivement, le béton coulé graduellement, puis travaillé, jusqu'à obtenir le résultat souhaité.

 

Vous l'aurez compris, changer escalier maison est loin d'être une tache des plus simples. En effet, ce type de travaux requiert des compétences et un savoir-faire des plus spécifiques. Changer un escalier trop raide soi-même, c'est prendre le risque que celui-ci soit dangereux pour l'ensemble des utilisateurs. D'où l'intérêt et l'importance de confier la tache à des professionnels chevronnés et de confiance.

 

La Maison Des Travaux et ses courtiers, vos partenaires construction et rénovation, vous guident dans votre projet de A à Z et mettent à votre disposition les meilleurs artisans de la région. Contactez-nous dès à présent.