Surélever sa maison permet de l'agrandir sans avoir à empiéter sur la surface au sol. Davantage d'espace et de confort tout en conservant son jardin, c'est en effet le résultat obtenu lorsque l'on entreprend des travaux de surélévation. Reste à déterminer le type de surélévation souhaité.

 

Les démarches préalables aux travaux

Au-delà de s'assurer de la faisabilité des travaux de surélévation de maison, c'est-à-dire vérifier notamment que les fondations et les murs soient suffisamment stables et solides pour supporter un nouvel étage, il importe de faire le point en termes de réglementation.

La surélévation de toiture d'une habitation implique en effet une modification visible de l'extérieur, et exige à ce titre une déclaration de travaux ou un permis de construire, selon les cas et la nature du chantier. Il convient par ailleurs de se renseigner auprès du service urbanisme de la mairie afin de s'assurer de la possibilité de réaliser ce genre de travaux, lesquels ne sont pas autorisés partout en fonction des dispositions du PLU.

 

Surélévation totale ou partielle ?

L'agrandissement d'une maison par le haut est à envisager lorsque l'on souhaite disposer d'une surface habitable plus importante sans pour autant rogner le terrain, ou encore lorsque la hauteur sous toit ne permet pas d'aménager les combles.

Deux possibilités s'offrent alors : une surélévation partielle ou une surélévation totale. Alors que la première solution consiste à créer un nouvel étage sur une partie du bâtiment seulement, la plupart du temps au-dessus d'un garage, d'un toit terrasse ou une annexe de la maison, la deuxième option consiste à créer un nouvel étage sur toute la surface de la maison. La surface habitable est ainsi doublée, mais les travaux pour arriver à ce résultat sont conséquents et nécessitent d'ôter le toit le temps de procéder aux travaux requis. Notons à ce propos que les travaux peuvent s'appliquer à une surelevation toit plat ou  toit arrondi, la complexité du chantier étant à apprécier par un bureau d'étude ou un architecte.

 

Quel matériau pour surélever sa maison ?

La technique de surélévation traditionnelle consiste à créer une ossature béton, présentant l'avantage d'être solide et résistante mais également beaucoup plus lourde qu'une ossature et une surélévation bois. A cette légèreté significative, l'autre atout incontestable du bois est sa facilité et sa rapidité de mise en œuvre, mais aussi ses performances isolantes (thermique et acoustique) ainsi que son caractère esthétique.

Le bois présente par ailleurs l'intérêt de s'adapter parfaitement aux constructions existantes, qu'elles soient classiques ou modernes. Dans tous les cas, le résultat est réussi et confère un côté contemporain à une habitation traditionnelle, et à l'inverse un aspect chaleureux à une maison moderne.

 

Quel que soit votre projet de surélévation de maison, nous vous invitons à contacter un courtier de La Maison des travaux afin d'être mis en relation avec un professionnel compétent pour réaliser ce genre de chantier.